Comprendre le projet

Faciliter vos déplacements

Le Grand Genève : territoire en pleine métamorphose

La métropole du Grand Genève vit aujourd’hui une transformation profonde en termes d’infrastructures de mobilité. 4 grands projets en cours de réalisation vont en effet offrir aux habitants du territoire de nouvelles solutions de déplacement plus respectueuses de l’environnement :
• le prolongement en France des lignes du tramway genevois ;
• le lancement de Bus à Haut-Niveau de Service (BHNS) sur l’agglomération d’Annemasse ;
• la transformation de la gare d’Annemasse en pôle d’échanges ouvert à tous les modes de déplacement ;
• l’arrivée du Léman Express, le 1er RER transfrontalier franco-suisse reliant Genève à Annemasse.

Quelques liens utiles :
www.ceva-france.fr
www.tram-annemasse-geneve.fr

Fluidifier et sécuriser la circulation routière

Les opérations menées sur Étrembières et Reignier-Ésery sont donc complémentaires de ces grands travaux d’infrastructures qui vont offrir de nouvelles solutions de mobilité plus respectueuses de l’environnement. Il s’agit dans un contexte d’essor démographique :
De fluidifier la circulation routière dans ces secteurs qui connaissent logiquement une augmentation du trafic. Aujourd’hui, plus de 28 000 véhicules circulent quotidiennement au niveau du nœud d’Étrembières et ses alentours (RD 1206, RD 906A et RD 2), tandis que la bretelle d’autoroute n°14 connaît des retenues importantes aux heures de pointe.

• D’améliorer la sécurité des usagers de la route et du rail en supprimant les derniers passages à niveau jugés prioritaires sur les deux communes. 2 passages à niveau seront ainsi remplacés par des constructions de franchissement des voies plus sûres.

Une synergie dans la gestion des chantiers

Ces opérations mobilisent la SNCF, le Département de la Haute- Savoie et ATMB* qui interviennent chacun à des endroits spécifiques. Pour optimiser au mieux les délais de réalisation, les porteurs du projet ont décidé de se doter d’une direction des travaux unique. Ce choix permet :
• de mieux coordonner les plannings et permettre ainsi de limiter les perturbations dans le temps ;
• d’avoir une vision globale des perturbations dans le secteur afin de proposer un seul itinéraire conseillé par phase de travaux ;
• d’informer les conducteurs et les riverains d’une même voix et via les mêmes canaux.

* Autoroutes et Tunnel du Mont Blanc

 

Les opérations sur Étrembières

Retour

PN93_3D_2

Au passage à niveau 93, une nouvelle configuration autour d’un pont-route

Jugé prioritaire en termes de sécurité, le passage à niveau n° 93 situé à Étrembières sera supprimé et remplacé par une nouvelle construction de franchissement des voies ferrées avec :
1) La création d’un pont-routier, long de 80m, construit au-dessus de la voie ferrée
2) La réalisation d’un rond-point au-dessus du pont routier, qui vient raccorder la RD2, reliant Annemasse à Reignier-Ésery, à la RD 9061 (reliant Étrembières à Monnetier-Mornex).
3) La création d’un accès routier en viaduc long de 150m, en pente depuis la RD2 jusqu’au rond-point.

Une nouvelle sortie d’autoroute, mieux intégrée à son environnement

La sortie n°14 d’Annemasse de l’A40 va bénéficier d’une refonte totale qui comprend :
4) La réalisation de deux ronds-points. Le premier vient remplacer l’actuel croisement entre la sortie n°14 et la RD2. Le second permettra de prendre la direction d’Annemasse ou d’Étrembières.
5) L’ajout d’une 3ème voie de circulation permettant de prendre directement la direction d’Annemasse sans emprunter les nouveaux ronds-points.

PlanEtr

Des opérations connexes 
Dans le cadre de ces travaux de rénovation de ses réseaux d’eau et d’assainissement, Annemasse Agglo intervient en amont sur la route du Salève jusqu’à fin juin 2017, à Étrembières.

 

Les opérations sur Reignier-Ésery

Retour

PN9091_3D

Aux passages à niveau 90 et 91, une nouvelle configuration autour d’un pont-rail

Jugé prioritaire en termes de sécurité, le passage à niveau n° 91 situé à Reignier-Ésery sera supprimé et remplacé par une nouvelle construction de franchissement des voies ferrées avec :
1) La construction d’un pont-rail de 23 m permettant aux véhicules automobiles de passer sous la voie ferrée.
2) La réalisation d’un rond-point à 4 branches qui vient raccorder les RD2 et RD302.
3) La déviation de la VC2 au sud du pont-rail pour un raccordement sur la RD302 par un nouveau tronçon de voirie, supprimant de fait le passage à niveau 90. Le tronçon de la VC2 devenu inutile sera démoli et rendu à l’agriculture.

PlanReign

L’info +
Le choix d’un pont-rail permettra d’éviter tout risque de collision, et de limiter l’impact paysager, en ne créant aucun volume au-dessus des voies ferrées.